Projet REAL2

REseau ALlergie REspiratoire et Alimentaire
 
real2-logo

Contexte

Les allergies alimentaires surviennent surtout chez l'enfant où elles occasionnent des lésions d'eczéma et/ou d'urticaire et dans les cas les plus graves, des chocs anaphylactiques qui peuvent être mortels. Ces allergies alimentaires guérissent habituellement spontanément, laissant souvent place aux allergies respiratoires qui persistent toute la vie. Ces deux types d'allergies se développent chez des sujets dits "atopiques", c'est-à-dire ayant une prédisposition à la fois génétique et environnementale à l'allergie. On nomme "marche atopique" l'évolution naturelle de la maladie, lorsque les patients passent d'un eczéma dans la petite enfance à la rhinite allergique et à l'asthme plus tard dans leur vie.

L'allergie n'a cessé de croitre au cours des cinquante dernières années dans les pays dit développés avec une prévalence d'environ 30% dans la population générale. L'asthme est fortement présent dans l'Ouest de la France et on estime actuellement à 184 000 le nombre d'asthmatiques en Pays de la Loire.

En Pays de La Loire, plusieurs équipes sont reconnues dans le domaine des allergies alimentaires (CHU Angers, INRA BIA) et respiratoires (CHU Nantes, INSERM). Or à l'allergie alimentaire (urticaire, anaphylaxie) du petit enfant succède souvent l'allergie respiratoire (rhinite, asthme) du grand enfant et de l'adulte.

REAL2 met en commun et coordonne les structures déjà existantes et les pratiques à venir autour de l'allergie.

Parmi les deux structures hospitalo-universitaires, l'Unité d'Allergologie Générale du CHU d'Angers, présente depuis une trentaine d'années, a su développer une prise en charge spécifique et une activité de recherche. La Plateforme Transversale d'Allergologie du CHU de Nantes, créée en 2010, s'appuie sur le développement de l'allergologie universitaire et un champ de recherche sur l'allergie respiratoire au sein d'une équipe INSERM. L'INRA avec son équipe "Allergie" est spécialisé dans l'allergie alimentaire et la caractérisation des allergènes. Enfin, les allergologues libéraux étendus sur l'ensemble de la région participent à la cohérence de ce réseau.

Il faut savoir qu'en France l'allergie n'est pas considérée comme une discipline spécialisée. Elle est rencontrée par un grand nombre de spécialistes, des dermatologues aux pneumologues, en passant par les pédiatres et les ORL, car les symptômes peuvent être très variés. Elle n'est donc pas visible en tant que telle. Ce réseau est là pour fortifier son identité et favoriser les échanges et la formation de l'ensemble des disciplines vouées à côtoyer l'allergie.

Le rapprochement de deux centres nationaux de recherche fondamentale que sont l'INRA et l'INSERM permet de croiser leurs connaissances spécifiques et ainsi de mettre en évidence les liens que peuvent entretenir l'allergie alimentaire et l'allergie respiratoire au cours de la vie d'un individu.

 

Principaux objectifs de REAL2

Ainsi, en structurant ces équipes en réseau, REAL² a permis de répondre à la question: Quels sont les mécanismes de passage de l'allergie alimentaire à l'allergie respiratoire ?

Le projet comprend deux axes :

  1. Préclinique : développement de modèles animaux d'allergie respiratoire (modèle d'asthme allergique aux acariens chez la souris) et d'allergie alimentaire (ovalbumine et blé), croisement de ces modèles et test de produits innovants.

    Quelle est l'atteinte des voies aériennes dans les modèles d'allergie alimentaire ? L'allergie respiratoire est-elle plus facile à induire chez les souris porteuse d'allergie alimentaire et inversement ? Quelles sont les cellules impliquées et leurs spécificités ? Quel est l'effet des prébiotiques dans la prévention des deux types d'allergie ?
     
  2. Clinique : projet de cohorte REAL2 autour de l'effet des prébiotiques sur la prévalence de survenue de dermatite atopique chez des enfants à risque allergique. Ce volet clinique n'a pas encore été mis en œuvre et fait l'objet de recherche de financements.

    Le projet REAL2 a bénéficié du soutien de la Région Pays de La Loire dans le cadre de l'appel à projets "Emergence Collective" de 2010.

A l'issue du projet REAL2, le bilan est particulièrement productif avec :

  •  L'émergence d'une unité d'enseignement de Master 1 consacrée à l'allergie, dispensée à Nantes avec la participation des enseignants d'Angers depuis la rentrée 2012, et réunissant une vingtaine d'étudiants par an.
  • Le recrutement à l'INRA d'un chercheur dans le domaine de l'allergologie, qui développe un projet commun entre l'INSERM et l'INRA en Pays de La Loire, Grégory Bouchaud, venant consolider la collaboration scientifique entre les acteurs.
  • 4 publications originales dans des revues internationales de premier plan (J Allergy Clin Immunol...) et 2 revues générales dans des revues internationales prestigieuses (Allergy, Am J Respir Crit Care Med).
  • Le dépôt d'un brevet.
  • Une exposition artistique et une chorégraphie sur le sujet de l'allergie.
 

LES PARTENAIRES

 inserm  universite-Nantes  inra  chu-angers  chu-nantes