Inra

inra

INRA, UR 1268 BIA, équipe Allergie

Marie BODINIER (projet REAL2)

Centre de Recherche INRA de Nantes

Olivier TRANQUET (projet MANOE)

L'équipe Allergie de l'unité BIA est reconnue pour ses recherches sur les allergies alimentaires en partenariat avec différents services d'allergologie (Angers, Nantes, Epinal, Necker, Cochin...). Elle travaille sur l'allergie alimentaire, notamment aux protéines de blé, de moutarde et de lupin ainsi qu'à celles de l'œuf. Ces objectifs visent à élucider l'allergénicité des aliments au travers de l'allergène et de sa structure (native ou modifiée) en relation avec les mécanismes biologiques (passage de la muqueuse intestinale, sensibilisation ou déclenchement de la réaction allergique). A l'aide de plusieurs modèles cellulaires et animaux, in vitro, ex vivo et in vivo, L'équipe Allergie décompose ces interactions et les mécanismes de l'allergie et étudie les facteurs qui la modulent.

Une partie des projets de l'équipe concerne ainsi l'identification, la caractérisation et la détection des allergènes notamment pour le contrôle des aliments. Dans le projet MANOE l'équipe allergie s'est attachée à détecter les allergènes du blé et de l'œuf dans des matrices alimentaires complexes et à étudier la réactivité de patients allergiques à des faibles doses d'allergènes.

L'équipe s'implique aussi fortement dans l'étude des mécanismes de la réaction allergique. Depuis six ans, l'équipe développe des modèles animaux d'allergie au blé désormais validés pour certains allergènes majeurs. Ces modèles sont des outils indispensables pour la compréhension des mécanismes de la marche atopique (passage d'une allergie alimentaire à une allergie respiratoire) qui représente un objectif majeur du projet REAL2. Grâce à ces modèles animaux, elle cherche aussi à développer des stratégies de prévention des allergies via l'utilisation de compléments alimentaires de type prébiotiques. Lorsqu'ils sont donnés en période périnatale, ces compléments semblent très prometteurs pour orienter le système immunitaire vers les voies de tolérance aux protéines alimentaires et renforcer la barrière intestinale.

 

INRA PhAN

Clair-Yves BOQUIEN (PhD)

Thomas MOYON

L'objectif général de l'UMR PhAN (Physiologie des Adaptations Nutritionnelles- UMR 1280) est de déterminer si la nutrition au début de la vie (période fœtale et néonatale) a des effets sur la santé, notamment la susceptibilité à développer des maladies métaboliques, à l'adolescence, et voire à l'âge adulte: ce paradigme, connu depuis les années 80, est appelé "l'empreinte nutritionnelle". La période de vie qui intéresse l'UMR correspond aux 1000 premiers jours de vie chez l'homme, et elle couvre la période gestationnelle et les 2 premières années de la vie.

L'unité explore particulièrement les effets de la nutrition maternelle pendant la gestation, et de la nutrition périnatale (dénutrition protéique, régime hyper-lipidique, ...).

Les travaux se développent sur deux axes :
  • l'exploration des mécanismes physiopathologiques de l'empreinte nutritionnelle
  • les stratégies nutritionnelles de prévention périnatale des pathologies de l'adulte.
Rôle dans le projet MANOE :

L'équipe est impliquée dans le traitement statistique des données de l'étude clinique et la valorisation des résultats, notamment la rédaction des articles scientifiques, le tout en lien avec le CHU d'Angers (promoteur de l'étude clinique).